Les élèves en action

Fête des mères 2021

Nous avons réalisé une carte pour nos mamans pour les remercier de tout ce qu’elles font chaque jour pour nous. Nous les aimons tant.

Écrire la marche à suivre n’a pas été de tout repos ! Mais nous avons appris à effacer, aller à la ligne et nous savons maintenant même comment faire des accents !

La classe 4HB

Les 5/6H-A :

Voyages entre Berne, Paris, Genève et jusqu’aux étoiles !

Ce mois-ci, nous avons beaucoup voyagé !
Par les temps qui courent… Mais comment, nous direz-vous ?
Tout d’abord, à tire d’aile jusqu’au Palais de Tokyo à Paris.
Nous avons participé à distance à la création d’une installation artistique solidaire avec l’évènement « Origami for life ». Chaque élève a réalisé un oiseau en origami, en suivant les mêmes étapes mais avec le papier de son choix.
A la fin du mois, nous avons participé, toujours à distance, au Festival Histoire et Cité qui avait pour thème « Voyages dans l’espace ».

A cette occasion, nous avons visionné cinq courts métrages sur l’exploration spatiale. Nous avons préparé plusieurs questions pour chaque film que nous avons pu poser par visioconférence, à Gaël Ottoni, astrophysicien de l’Université de Genève, spécialiste en exoplanètes.

Les 45 minutes étant passées à la vitesse de la lumière, nous avons pu envoyer par mail nos questions supplémentaires à Gaël Ottoni, que nous remercions encore une fois !

Nous espérons que tous ces voyages vous aient donné l’envie de découvrir de nouveaux univers.

Les 5/6H-A, Mesdames Panaget et Gonzalez

Tous avec Greta

La classe 5-6HC participe à la bataille des livres. En janvier, nous avons reçu le livre voyageur. C’est un livre qui voyage dans la Suisse romande d’octobre à juin.

Après avoir lu le livre, nous avons réfléchi à ce que nous pourrions faire pour sauver notre planète. Voici notre production :

Visite du Saint-Nicolas

Vendredi 4 décembre, un bruit de clochette circulait dans les couloirs…

Un vieil homme, habillé de rouge, accompagné de la directrice tirant une grosse charrette chargée de hottes, est venu frapper à notre porte…

Saint-Nicolas : quelle belle surprise !

Non seulement il est venu avec des petites friandises, mais en plus il a écouté notre belle chanson et nous a raconté une histoire.

Merci cher Saint-Nicolas pour ta visite et à l’année prochaine !

Les enfants de l’école enfantine

Atelier d’archéologie expérimentale par les 6HB

Cette année, nous les 6H, nous avons une nouvelle branche à notre programme : l’histoire. Pour l’instant nous abordons la Préhistoire. Pour nous familiariser avec cette période, nous avons essayé de reproduire quelques gestes de nos ancêtres :

  • Percer, faire des trous
  • Raboter, enlever l’écorce
  • Faire du feu

Nous avons utilisé un perçoir. Il est fait avec du bois de sureau. La pointe est en silex. Le silex est une sorte de pierre tranchante.

Nous avons fait des trous avec une perceuse qui est un outil très rigolo, fait de bois, de cordelette et d’un morceau de champignon séché. Il  a aussi une pointe en silex.

Les hommes de la Préhistoire avaient besoin de faire des trous pour leurs armes, leurs outils et leurs vêtements.

  • J’ai adoré faire ça, j’avais l’impression d’être un homme des cavernes.
  • Moi aussi, j’ai beaucoup aimé, c’est comme si on changeait d’époque.

Nous avons choisi un silex taillé comme un rabot pour faire des formes sur un bâton pour fabriquer un outil.

Les hommes de la Préhistoire utilisaient des silex pour préparer les peaux, faire des outils et des armes.

  • J’ai réalisé qu’on pouvait faire beaucoup de choses comme eux.
  • Chasser, trouver de la nourriture, faire des habits et du feu, c’était très important pour les hommes de la Préhistoire.

Maîtriser le feu, c’est fantastique ! Cette découverte a changé la vie des hommes des cavernes.  Grâce au feu, ils ont pu se réchauffer, cuire leurs aliments et se protéger des bêtes sauvages. Alors nous aussi, nous avons essayé des techniques pour faire du feu.

On a fait du feu avec un briquet qu’on a frotté contre un silex.

– Au début, j’avais un peu peur de me brûler. Mais avec le temps, j’ai appris que ça ne brûlait pas. On a fait de belles étincelles.

On a aussi utilisé un coquillage et un morceau de cuir, une planchette de tilleul, un arc et un bâton. En premier, on doit tordre le bâton dans la lanière en cuir de l’arc. Ensuite on tourne le bâton sur la planchette en bougeant l’arc. On a obtenu de la poussière chaude, c’est un début !

C’était chouette cet atelier d’archéologie expérimentale, on a envie de continuer, d’essayer de faire vraiment partir un feu et de bricoler nous-même une perceuse.




      Les élèves de 6HB
Yassin, Ali, Caitlyn, Siré, Aya, Khadija, Arto, Mohiedine, Mohamed, Maxim, Shila et
Madame Schweizer

Histoires des 10H

La petite poule noire
Monsieur Bizarre
Bravo Médor
Grand calao